• La "modification" du tragique dans l'écriture contemporaine

    JEAN-FREDERIC CHEVALLIER

    Compte-rendu de recherche publié dans la revue Registres n° 3, Paris, Septembre 1998. p. 56.

    Editions Médianes. ISBN 2-908345-75-7. ISSN : 1274-2414

     

    La modification du tragique dans l'écriture dramatique

     

    Le tragique n'est pas la tragédie. S'il est vrai qu'au siècle de Périclès ces deux termes coïncidaient absolument, force est de constater qu'aujourd'hui le genre tragique a, peu ou prou, disparu. Cependant, se fait jour dans l'écriture contemporaine une tendance tragique. Celle-ci n'est observable qu'à condition de s'attacher au mouvement de l'œuvre écrite pour le théâtre. La question n'est pas de déterminer si tel texte est tragique mais de saisir en quoi, potentiellement, il le devient.

    La tragédie grecque reste le lieu privilégié d'apparition du tragique. Elle contient les trois critères constitutifs du phénomène: transcendance, mise en forme de l'informe, joie tragique. Dans l'écriture contemporaine, la mise en place des trois critères n'est pas immédiate. Il y va d'une "modification" : d'une part les critères n'apparaissent plus simultanément mais successivement ; d'autre part, chacun d'eux subit lui-même une transformation. La "modification" est d'ordre "rétentionnel" : le décalage opéré ne rompt pas avec la tragédie grecque, le schème antique est conservé dans le schème actuel. Et c'est précisément dans le mouvement qui conduit à la "modification" de chacun des critères qu'apparaît le phénomène tragique. Cette modification s'opère, dans les textes de théâtre, par l'entremise d'agents du tragique : le "héros", le "choeur" et le(s) spectateur(s).

    La '"modification" est "rétentionnelle" parce qu'elle est doublement intentionnelle, doublement constituante. Si la joie tragique consiste avant tout en l'acceptation du mystère de l'être, il importe que soit restitué ce mystère. Pour que le scandale soit véritablement scandaleux, encore faut-il que la continuité ontologique, celle qui unit l'homme à son scandale, l'humain au dieu qu'il est à lui-même, soit rétablie.

     

    >> Consulter également l'ouvrage : Approche et définition d'un tragique du XXème siècle (ANRT, Lille, 2002)

     

     

     


    REVENIR A LA LISTE DES TEXTES PUBLIES



     


    Tags Tags: , , , ,
  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: