• Le théâtre au Mexique... du même et de l'autre...

    JEAN-FREDERIC CHEVALLIER

    Article publié dans la revue Rue Descartes n° 57, Paris, Juillet 2007. pp. 117-118.

    Collège International de Philosophie. ISBN: 978-2-13-056223-8

     

    Le théâtre au Mexique... du même et de l'autre...

     

    Le Mexique est l’un des pays où les richesses sont les plus inégalement réparties. En effet, la treizième puissance économique mondiale[1]occupe la cinquante troisième place en termes de développement humain. Le ratio entre les 10% de la population la plus riche et les 10% la plus pauvre est de 45 – à titre de comparaison, le rapport est de 9,1 pour la France[2]. Du fait de cette forte disparité dans la distribution des revenus, la société mexicaine est extrêmement segmentée, pour ne pas dire compartimentée. Et, c’est dans un tel contexte qu’il faut penser et comprendre un théâtre qui, bon an mal an, n’est produit, présenté et apprécié que par un groupe social extrêmement restreint : une petite frange de la clase moyenne cultivée, ni trop conservatrice, ni trop progressiste.


    Dans La mort de la tragédie, George Steiner défend l’idée que « le théâtre est la pratique suprême de l’altruisme [3]». La chose est simple à comprendre : le théâtre invite à pratiquer l’altérité ; les expériences que chacun y fait à titre personnel dépendent nécessairement de l’autre, l’acteur pour le spectateur, le spectateur pour l’acteur. Or, au Mexique, tout semble tendre à oblitérer cette question. Lors de la première, le praticien reçoit les « critiques » de ses collègues – des mêmes donc. Le reste de la saison, la salle est vide aux trois quarts. Si se pose la question de la jauge, plutôt que de mettre en cause le prix du billet (équivalent à trois salaires minimum journaliers) ou la qualité du travail proposé (souvent théâtraliste et sans grande rigueur technique), on parle alors – le « pauvre » étant, dit-on, inculte par hypothèse – de la nécessité d’éduquer le public, c’est-à-dire de le transformer en un même.

     


    [1] PIB calculé en dollars et avec parité du pouvoir d’achat. World Economic Outlook Database 2005. FMI.

    [2] UNDP, HDR 2005.

    [3] Georges Steiner, La Mort de la tragédie tr. Rose Celli, Paris : Gallimard, 1993. pp. 136-137.

     

     

     


    REVENIR A LA LISTE DES TEXTES PUBLIES



     

     


    Tags Tags: , , , , , ,
  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: